Portrait

Né en 1990, Bastien Bonhomme est ingénieur diplômé des Arts et Métiers. Pendant plusieurs années, minutieux et cartésien, ce dernier occupe divers postes à responsabilités dans des secteurs d’activités tels que l’horlogerie ou l’automobile. En 2018, ressentant un besoin irrépressible de s’adonner à une activité manuelle, c’est vers la sculpture qu’il décide naturellement de se diriger. En effet, plus jeune, ce dernier était fasciné par l’activité du père d’un de ses amis, lui-même sculpteur. Précieuses réminiscences.

Suivant ses impulsions et son instinct, il assiste à deux cours de modèle vivant dans une école parisienne. En réel autodidacte, il se munit d’un bloc d’argile, d’outils et laisse la place à sa créativité de s’exprimer. Lors du processus de création, Bastien Bonhomme est directement happé par le travail de la matière et la sensualité du produit. Sa première œuvre, “Bison américain”, connaît immédiatement une réception des plus fructueuses et donne le ton pour ses pièces à venir.

Portrait

Né en 1990, Bastien Bonhomme est ingénieur diplômé des Arts et Métiers. Pendant plusieurs années, minutieux et cartésien, ce dernier occupe divers postes à responsabilités dans des secteurs d’activités tels que l’horlogerie ou l’automobile. En 2018, ressentant un besoin irrépressible de s’adonner à une activité manuelle, c’est vers la sculpture qu’il décide naturellement de se diriger. En effet, plus jeune, ce dernier était fasciné par l’activité du père d’un de ses amis, lui-même sculpteur. Précieuses réminiscences.

Suivant ses impulsions et son instinct, il assiste à deux cours de modèle vivant dans une école parisienne. En réel autodidacte, il se munit d’un bloc d’argile, d’outils et laisse la place à sa créativité de s’exprimer. Lors du processus de création, Bastien Bonhomme est directement happé par le travail de la matière et la sensualité du produit. Sa première œuvre, “Bison américain”, connaît immédiatement une réception des plus fructueuses et donne le ton pour ses pièces à venir.

L’année 2019 marque une pause pour l’artiste, une parenthèse nécessaire. Il profite de celle-ci pour voyager, faire de nombreuses découvertes et se nourrir intérieurement. Si l’année 2020 rime avec confinement, elle permet cependant à Bastien Bonhomme de bénéficier d’un temps crucial à consacrer à son activité artistique. Les jours passant, du soir au matin, ce dernier se voue corps et âme à la sculpture. Et c’est ainsi qu’en laissant émaner ce qu’il porte en lui sans ambages, l’artiste naît, éclot, se déploie et se rencontre lui-même pour la première fois.

C’est la représentation animalière qui s’impose comme une évidence. En effet, depuis son plus jeune âge, l’artiste est profondément sensible à la beauté et à la diversité animale. Il aime réinterpréter ce monde si fascinant selon sa perception et son imaginaire. Par le biais de son expérience professionnelle et de sa formation, Bastien Bonhomme dispose de prérequis et de compétences facilitantes, terreau fertile de sa création artistique. La visualisation 3D est pour lui une évidence, lui permettant d’imaginer aisément l’animal en devenir. Cet aspect de sa personnalité se retrouve également lorsqu’il se rend à la fonderie. Touchant à des aspects techniques analogues à son corps de métier, Bastien Bonhomme maîtrise et comprend les rouages et la complexité du processus de mise en forme du bronze.

Sa technique et sa minutie se font pourtant le prélude à un besoin de création exacerbé. Il aime travailler les textures, les mouvements. A cela s’ajoute une vraie réflexion sur les expressions conférées à ses animaux. A la limite de l’expression humaine, leurs airs nous étonnent et nous interpellent profondément. Ce parti pris est créateur d’une réelle identification à l’œuvre, renforçant ainsi puissamment les émotions ressenties.

Ses réalisations font réagir, elles sont un réel succès. Et lorsque l’on s’attelle à découvrir le parcours de Bastien Bonhomme, nul besoin de préciser que c’est ici sa réelle vocation qu’il épouse et revendique fermement. Quant à sa marge de progression, elle ne peut qu’attiser avec ferveur notre curiosité… Bastien Bonhomme est actuellement représenté par la Galerie Bouillon d’Art à Bordeaux et la Galerie Philippe Heim à Bruxelles. Il a déménagé à Nantes et y a installé son atelier.

Bastien Bonhomme, c’est la technique et l’application au service de la créativité et de l’émotion. Entre puissance et délicatesse, entre profondeur et candeur, ses sculptures nous touchent et parlent d’elles-mêmes.

Léana Zocolan